[Décorer] – Comment tirer parti d’un angle saillant ?

 

 

Lorsqu’on emménage, le grand défi est de s’approprier les lieux comme si on les avait nous-même imaginés ou construits !

Pourtant, savoir tirer parti de l’existant sans tout casser et créer un foyer harmonieux, n’est pas toujours une mince affaire !

Entre les coins et les recoins, les angles saillants, les pertes de place, les endroits étriqués… on a vite fait de s’arracher les cheveux.

J’ai décidé d’aborder ce sujet qui me touche de prêt, puisque dans la maison que nous rénovons, la construction, ancienne, est telle qu’il y a plusieurs angles saillants, plutôt mal placés. J’ai donc eu tout le loisir de tester leur impact au quotidien…

Chaque problème possède sa (ou ses) solution(s), aussi, je vous explique comment j’ai réussi à tirer parti de cette contrainte.

 
 

Les angles saillants sont néfastes

 

Qu’il s’agisse des bords de meubles ou des délimitations de pièces, les arêtes dans nos intérieurs sont comme autant de pics dans notre direction. Il arrive que l’on puisse se sentir mal à l’aise.

D’ailleurs, en Feng Shui, les angles sont considérés comme des « flèches empoisonnées » qui favorisent le mauvais chi ou Sha chi (une énergie très négative).

Dans mon salon, un renfoncement créait un mur qui « avançait » dans la pièce.

Ce n’était pas du meilleur goût et l’endroit manquait d’harmonie. Il fallait y remédier sans tarder.

 
 

L’échelle comme accessoire déco

 

Allez savoir si c’est un besoin d’élévation spirituelle, mais en ce moment j’aime les échelles dans la déco 🙂

Elles sont nomades, elles sont multifonctions, voici déjà 2 bonnes raisons pour qu’elles m’attirent !

En outre, on peut y suspendre tout un tas d’objets ; elles meublent un endroit sans l’encombrer, je suis fan !

 

Source

Source

Source

Source

Source

Source

 
 

Réalisation d’une échelle d’angle

 

 

J’ai imaginé une échelle un peu particulière. Toujours dans un même souci de réutiliser ou récupérer ce qui traînait au garage, j’ai jeté mon dévolu sur des tasseaux en pin (et oui, je sais, encore !) légèrement arrondis.

Le but étant de détourner l’attention de l’horrible angle saillant, en y ajoutant des objets (mais pas trop) qui favorisent de bonnes vibrations, comme des plantes et de la lumière !

L’autre challenge que je m’étais fixé consistait à dépenser le moins possible.

La guirlande de LED fait partie de ma déco de Noël, Le « vase » est une bouteille en verre récupérée, son support en macramé « home-made » est réalisé avec de la ficelle et il est suspendu par un crochet « S ». Les plantes faisaient déjà partie de ma petite jungle 😀

Il restait à s’équiper d’un petit porte-plantes à suspendre. Je l’ai trouvé dans une grande enseigne de déco pour 3 €.

Mission accomplie, 3 € pour se changer la vie ! Pas si mal !

 

 

L’échelle est positionnée à cheval sur les 2 murs et cache à présent la vilaine arête !

Pour la réalisation, j’ai utilisé des tasseaux de 25 mm X 25 mm, puis découpé 2 morceaux de 1 mètre chacun. Puis 3 autres, de 175 mm, qui sont les 3 demis-barreau. Enfin, les 3 derniers, de 200 mm (j’ai pris la longueur des 3 premiers demis-barreau à laquelle j’ai ajouté l’épaisseur du tasseau, soit 25 mm).

Bien sûr vous choisirez vos propres mesures selon la taille que vous souhaitez…

Le salon prend désormais une toute autre allure. Le temps nous dira si j’ai eu raison 😉

Je ferai un état des lieux dans quelques mois, (sous forme de mise à jour de cet article) afin d’avoir suffisamment de recul sur notre ressenti.

 

Et vous, avez-vous noté des incohérences dans vos intérieurs ?

 
 
 

   

Cet article vous a plu ?

  Guide      

Téléchargez gratuitement mon guide !

* indicates required

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.