Hello décembre !

Décembre et nous entrons dans la dernière ligne droite avant 2016. Les magasins ont fait le plein, le monde commence à se parer pour la plus grande joie des enfants !

Je dois dire que cette période de partage et de convivialité me plaît ! On garde toujours au fond de soi, cette magie, et chaque année, elle resurgit, intacte ! Quel délice !

 
 
calendrier12img-telecharger
 
 
 
 

D’où vient la tradition de Noël ?

 
 

Cette fête semble faire l’unanimité ou presque, on la retrouve chez les celtes, les romains, les germains, les scandinaves, les égyptiens, et bien sûr les chrétiens.

 

Mais au fait, d’où cela vient-il ?

 

Tout le monde y va de sa version pour s’accorder l’origine de la tradition.

On a coutume d’associer Noël et la Nativité, mais déjà dans la Rome antique, bien avant la naissance de Jésus, le 25 décembre était le jour du solstice d’hiver, et l’on célébrait les Saturnales (du 17 au 24 décembre), pour honorer Saturne, Dieu du feu et des semailles. C’était l’occasion d’échanger des cadeaux et de souhaiter une bonne récolte à venir.

Chez les celtes, on célébrait la « renaissance du soleil ». Cette grande fête païenne se déroulait au moment du solstice d’hiver. Les gens étaient invités à décorer leurs maisons et l’on offrait  des cadeaux aux enfants et aux pauvres.

Ce n’est que bien plus tard qu’elle fut reprise par les chrétiens comme étant la naissance du Christ, bien que d’après les écrits, il soit peu probable que Jésus soit né à la fin décembre. Certains ecclésiastiques virent là une aubaine et décidèrent d’associer Jésus à cette période de fêtes de la fin d’année, et ainsi à la résurrection du soleil !

C’est en 354 que le Pape Libère établit la date de naissance du prophète au 25 décembre. Un calendrier des fêtes fut alors instauré afin de rivaliser avec les fêtes liées au solstice d’hiver.

 
 
 
 

… le Père-Noël ?

 
 

La représentation du Père-Noël, telle qu’on la connaît aujourd’hui (bonhomme rondouillard, vêtu de rouge) viendrait de la représentation de Nicolas de Myre, un martyre chrétien du IVè siècle. Le mythe de St Nicolas était très présent en Hollande et les pays nordiques, où il était représenté avec une longue barbe. Pour le célébrer, le 6 décembre, on distribuait des cadeaux aux enfants.

Lorsque les colons Hollandais débarquèrent aux États-Unis au XIXè siècle, « Sinterklaas »(St Nicolas) devint alors « Santa Claus ».

En 1823, un journal américain publia un poème de Clement Clarke Moore « A visit from St Nicholas », décrivant un personnage jovial qui voyage sur un traîneau volant tiré par des rennes et distribue des cadeaux aux enfants.

A partit de 1850, les Anglais commencent à abandonner la célébration de la Saint Nicolas et à lui préférer la fête de Noël sans doute influencés par les contes de Noël de Charles Dickens à la même époque.

C’est dans les années 1860 qu’un journal illustré, le Harper’s weekly, rendit le personnage célèbre grâce aux dessins de l’illustrateur Thomas Nast.

 
 

pere-noel-1

 
 

Le Père-Noël était né…

 
 

Un siècle plus tard, en 1931, la firme Coca-Cola, utilisa même le célèbre personnage, à des fins publicitaires, ce qui le rendit populaire un peu partout dans le monde.

Il apparut notamment en France à la fin de la 2è guerre mondiale.

 
 
pere-noel-2
 
 
 
 

et le fameux sapin ?

 
 

Dans la tradition celte, le « jour de renaissance du soleil » était associé à l’épicéa (l’arbre de l’enfantement). La coutume voulait que l’on décore cet arbre avec des fruits et des fleurs.

On le retrouve dans la tradition scandinave, chez les Romains lors des Saturnales, mais aussi en Égypte, où les ornements et les guirlandes symbolisaient la vie éternelle.

Il est, malgré tout, difficile d’en donner l’origine exacte.

 

Une chose est sûre, de nombreuses traditions s’y rattachent, alors quelle que soit la vôtre , bons préparatifs et bon mois de décembre à tous ! 😉

 

   

Cet article vous a plu ?

  Guide      

Téléchargez gratuitement mon guide !

* indicates required

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.