Une utilisation étonnante du savon de Marseille

 

Savon-de-marseille-cube

 

On s’en sert pour tout un tas de choses depuis des lustres. Naturel, économique, écologique, il redevient peu à peu la star de nos maisons, et c’est tant mieux !

De la lessive à la crème à raser, son utilisation est si vaste qu’on se demande pourquoi il a été « boudé » pendant des années…

Il est antiseptique, antibactérien, hypoallergénique, entièrement biodégradable. Pas étonnant donc que nos grands-mères et arrières grands-mères ne voyaient que par lui !

J’ai envie de vous parler non pas de lessive (c’est ce qu’on rencontre le plus fréquemment), mais d’une toute autre utilisation, peu courante mais non moins intéressante.

 
 

Le dentifrice au savon de Marseille

 

Quand on veut s’affranchir des dentifrices du commerce, on a un peu de mal à se déshabituer de « la mousse » dans la bouche. On a acquis au fil du temps le sentiment que mousse = propre !

Bien sûr ce n’est pas vrai, mais c’est désormais bien ancré dans l’inconscient collectif.

Pour avoir arrêté depuis quelques années le dentifrice du commerce, je dois avouer que dans les débuts j’avais un peu de mal à me passer du fameux côté moussant. Même si avec le temps, on s’y habitue très bien.

Lorsque j’ai voulu tester le savon de Marseille, j’ai eu la surprise de retrouver la mousse des dentifrices industriels.

Alors pour les nostalgiques de la mousse et tous ceux qui veulent maîtriser ce qu’ils consomment, voici une recette ultra rapide que je teste depuis une semaine 😉  !

 
 

La recette

 

C’est tellement simple que j’ai du mal à dire « recette » ! « Astuce » serait plus juste, car il suffit de frotter la brosse humide sur le savon. Et pour les moins paresseux d’entre-nous, de faire ensuite tomber une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée (ou autre si vous n’aimez pas la menthe). C’est prêt !

 
 

Mon retour d’expérience

 

En utilisatrice convaincue de l’huile de coco depuis longtemps, j’étais un peu sceptique quant au goût du savon dans la bouche. Et contre toute attente, je n’ai pas trouvé cela dérangeant du tout !

Pour le moment, j’en suis satisfaite. Les dents sont propres et lisses. Je vais continuer pendant un bon mois pour avoir assez de recul et pouvoir vraiment comparer avec mon précédent « dentifrice » à l’huile de coco.

Je garderai celui qui me convient le mieux 😀  !

 
 

Comment être certain de la qualité du savon ?

 

Il faudra être vigilant sur la qualité. Beaucoup de savon que l’on trouve dans le commerce ne sont que de piètres copies de l’original (ils sont fabriqués en Asie).

Exigez le meilleur pour votre famille et vous-même en choisissant votre savon avec soin :

olive-huile-oil

 

  • Il contient 72 % d’huile d’olive

  • Il est 100 % végétal, jamais mélangé avec des graisses animales

  • Il est vert

  • C’est un cube

  • Il est sans colorants, sans conservateurs

  • Il est cuit au chaudron

cube-savon-de-marseille-a-lhuile-dolive-traditionnel

 

Dans les années 50, les maîtres savonniers ont peu à peu disparu, au profit des fabricants de détergents de synthèse. 

Il n’existe plus beaucoup de savonneries traditionnelles en Provence :

Marius Fabre

Rampal-Latour

Savonnerie du midi

Le Sérail

Savonnerie Fer à cheval

 

Le « vrai » savon est évidemment plus cher mais c’est un champion toutes catégories !

 

Imaginez votre univers tout entier simplifié !

 

Grâce à lui, fini le gel douche, le shampoing, le liquide vaisselle, la lessive… et le dentifrice !

Faites des économies, de la place dans vos placards et un geste pour la planète  ! 😉

 
 

Et vous, avez-vous d’autres utilisations du savon de Marseille à partager ?

 
 

Crédits : ©Pixabay ; ©Equilibrihome

 
 

   

Cet article vous a plu ?

  Guide      

Téléchargez gratuitement mon guide !

* indicates required

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.